Connaissez-vous le Cambodge ?

Dans la péninsule indochinoise, en Asie du sud-est, se niche l’un des foyers principaux de la culture Khmère : le Cambodge (surnommé également le pays des Khmers). Frontalier avec la Thaïlande, le Laos ainsi que le Vietnam, le pays possède une façade maritime de plusieurs centaines de kilomètres qui s’étend jusqu’au golfe thaïlandais, mais aussi trois chaînes montagneuses (des Cardamomes, du Dong et des Éléphants). Le royaume du Cambodge présente un climat tropical avec des saisons alternées : pluvieuses de mai à novembre et sèches de décembre à avril (voir la météo au Cambodge). Sa capitale, Phnom Penh (1,5 millions d’habitants), est située sur le delta du célèbre fleuve asiatique : le Mékong.


Agrandir le plan

Cet ancien protectorat français, qui a obtenu en 1953 son indépendance, est devenu monarchie constitutionnelle sous le règne de Norodom Sihanouk. Mais à partir de 1967, le Cambodge va être en proie à une longue insurrection, nourrie par un mouvement militaire et politique communiste (qui s’est éteint en 1999) : celui des khmers rouges. Ce parti a ainsi dirigé le pays jusqu’en 1979, sans concession, avec pour seul but de créer une société égalitaire, dépourvue de toute influence religieuse, sociale ou économique. Selon les estimations, ce régime aurait engendré la perte de 1,7 millions de civils.

Femme KhmèreComposé essentiellement de Khmers (en référence à l’ethnie) qui pratiquent en grande majorité le bouddhisme (considéré depuis 1989 comme religion d’état) et parlent le khmer (la langue officielle, d’autres langues comme le chinois ou le vietnamien étant également représentées), le Cambodge est un pays de traditions culturelles (malheureusement malmenées pendant les années de despotisme des Khmers rouges), qui privilégient notamment la danse et la sculpture (les célèbres danseuses célestes des fresques en étant l’incarnation parfaite). Mais la musique a également une place très importante, puisqu’elle rythme chaque cérémonie religieuse ou fête familiale, célébrée en costume traditionnel (dont la couleur varie symboliquement selon le jour). Par ailleurs, les Cambodgiens sont friands de sport, les plus populaires étant le football et le volley-ball, ainsi que des sports nationaux comme la boxe khmère ou le dacau (consistant à utiliser son corps pour faire voler un volant).

Angkor Wat CambodgeDepuis les années 90, le Cambodge connait un développement économique particulièrement important, le secteur primaire restant le secteur dominant avec l’agriculture (basée essentiellement sur la culture du caoutchouc, du riz, du maïs et du tabac), et l’exploitation des ressources naturelles comme le bois ou les pierres précieuses. Mais le secteur secondaire avec l’industrie textile (notamment avec la confection pour des chaînes de prêt-à-porter internationales) et le secteur tertiaire du tourisme prospèrent aussi.
Ce dernier s’avère d’ailleurs le secteur dont la croissance a été la plus forte ces dernières années (le nombre des visiteurs ayant été multiplié par deux en une décennie). Le pays accueille ainsi plus de 2,5 millions de touristes, qui convergent majoritairement vers les deux principaux centres touristiques d’intérêt : sa capitale actuelle (avec son incontournable palais royal et les rives du Mékong), et son ancienne capitale khmère, Angkor, une attraction emblématique. Les vestiges des temples (dont le célèbre Angkor Vat, entretenu par des moines), maintenant envahis par une luxuriante jungle, font d’ailleurs partie du patrimoine mondial, et ornent le drapeau national. C’est dire leur importance, tant sur un plan national qu’international.

Illustations : Wikipedia – licence Wikimedia Commons


Publier une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *