Chronique d’une journée ordinaire à Siem Reap

4h30 : le réveil sonne. Vous vous extirpez péniblement du lit douillet de votre guest house ou de l’hotel d’application Sala Baï. Après une rapide douche et après avoir lu quelques commentaires acerbes (et jaloux) de vos amis français sur vos photos postées la veille sur Facebook, vous voilà prêt pour une longue journée au Royaume des Khmers.

5h00 : Encore mal réveillé vous descendez péniblement les marches à l’aide de la lumière de votre téléphone portable. Vous croiserez certainement quelques petits lézards inoffensifs qui ne semblent pas plus réveillés que vous. Vous arrivez alors dans la rue et retrouvez votre chauffeur de tuk-tuk préféré à qui vous aviez donné rendez-vous la veille (et qui ne semble pas plus réveillé que vous et les lézards).

Départ pour les temples d’Angkor, il fait encore nuit noir, le tuk-tuk parcoure les quelques kilomètres séparant votre hotel à la zone des temples d’Angkor à grande vitesse (qui reste malgré tout limité, nous sommes dans un tuk-tuk ne l’oubliez pas…). La température est fraiche à cette heure-ci de la journée, vous ne regrettez pas d’avoir pris votre pull et votre foulard cambodgien en coton Krama Krama. En croisant des touristes en vélo, vous vous dites qu’ils ont bien du courage.

Après avoir présenté votre pass d’accès aux contrôleurs des temples, vous voilà en face d’Angkor Vat, le plus majestueux des temples d’Angkor. Il est 5h30.

5h30 : Comme vous, nombreux sont les touristes venus admirer la levée de l’astre solaire dans le ciel. Vous n’êtes pas seul et cela perd inexorablement de son charme. On y parle chinois, japonais, anglais, allemand, espagnol, français. Tous sont là pour prendre LA photo du soleil avec le temple quitte à jouer des coudes pour être le mieux placé. Mais par chance, vous rencontrerez certainement dans votre périple Lady Gaga, James Bond ou encore Madonna. Ils vous proposeront un soda, un café chaud, une bière fraîche (il faut avoir la motivation à 5h30 du matin mais ça ne dérange pas nos amis allemands. TRUE STORY.) ou encore un petit en-cas à grignoter pour tuer le temps. Vous l’aurez compris il ne s’agit pas des VIP que nous connaissons tous mais de Cambodgiens/Cambodgiennes qui utilisent des pseudos pour nous attirer vers leur stand.

6h/6h30 : Le soleil se lève enfin et le spectacle peut commencer. Vous avez le droit à partir de ce moment à un certain nombre d’onomatopée divers et variés de la part de vos congénères (« Ohhhh », « Ahhhhh », « Ouhhhhh ») et de flashs crépitants. Le spectacle est sublime mais la foule est tellement dense qu’il est difficile de l’apprécier à sa juste valeur.
Lever du soleil sur Angkor Vat

7h00/7h30 : Le nombre de touristes commence à diminuer fortement, ils sont pour la plupart repartis à leurs hôtels pour prendre leur petit-déjeuner. C’est là que vous avez décidé de suivre à la lettre le conseil du guide Lonely Planet : découvrir le temple d’Angkor Vat lorsque les touristes ne sont plus là. Si vraiment la fatigue vous guette, vous pourrez prendre quelques instants pour vous reposer dans un coin tranquille.

10h : Après 20 minutes de recherches vous arrivez à retrouver votre chauffeur parmi la centaine de tuk-tuk stationnés autour du temple. Dans la plupart des cas votre chauffeur sera assoupi dans son hamac à côté de son véhicule. Après vous avoir demandé si le temple d’Angkor Vat vous avez plu, vous reprendrez la route vers un autre temple.

10h15 : Lors de votre arrivée devant un nouveau temple à explorer tel Henri Mouhot, grand explorateur français du 19ème siècle, vous aurez le droit à votre traditionnel contrôle du pass d’accès aux temples. Sans oublier les jeunes marchandes locales qui vous interpelleront lors de votre passage aller et retour : « Coco Nuuuuuuuut, One Dollar Ladyyyyyyy », « Waaaater, One Dollar Misterrrrrrr ». Ici tout coûte $1, il faudra vous y faire, ou négocier en payant en riel, la monnaie locale. Mais il vous faudra connaitre le taux de change (à ce jour $1 = 4035 riels) et avoir des dizaines de billets Cambodgiens dans votre portefeuille sera toujours moins pratique que quelques billets US.

12h : Il est temps d’aller se restaurer. Au choix suivant vos envies (et celui de votre chauffeur) : rester sur place et trouver un restaurant, ou retourner à Siem Reap et déjeuner dans le restaurant d’application de l’école Sala Baï (où vous pourrez déguster de merveilleux mets digne d’un grand restaurant, préparés et servis par les étudiants Cambodgiens de l’école). On vous conseillera la 2ème solution mais la distance étant assez importante, il est possible que votre chauffeur ne soit pas très chaud pour accepter ce détour.

13h30 : Il est temps de reprendre la route pour visiter de nouveaux temples, vous pourrez profiter du trajet pour digérer un peu après avoir dégusté un Lok Lac et bu une une Angkor Beer.

17h00 : La journée d’exploration se termine, il est l’heure de revenir dans le centre de Siem Reap. Après avoir payé et remercié chaleureusement votre chauffeur de tuk-tuk, vos chemins se séparent pour la journée.

17H30 : Une bonne douche et un peu de repos ne sont pas du luxe. L’option « plongeon dans la piscine » peut également être envisagé ainsi que l’option « massage des pieds qui ont souffert toute la journée ».

20h00 : Votre ventre commence à gargouiller, c’est l’occasion d’aller découvrir quelques restaurants dans Pub Street, la rue des bars/restaurants pour touristes/fêtards, ou tout autre ambiance dans des restaurants de famille plus traditionnels à quelques pas de Pub Street. Au choix, beignets de crevettes, amok, pancake au chocolat, milkshake, Cambodia Beer,…

22h30 : Après avoir réalisé quelques emplettes au marché de nuit de Siem Reap, il est temps de rentrer à votre hôtel. Nul doute que vous parviendrez à trouver le sommeil très rapidement après cette journée plus que complète !


Publier une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *