Le 19 février 2017, Angelina Jolie a présenté son nouveau film sur les khmers rouges à Angkor au Cambodge. Intitulé « D’abord ils ont tué mon père » (en anglais : « First they killed my father »), le film est une adaptation du livre éponyme de la militante Cambodgienne des droits de l’Homme Loung Ung. Dans celui-ci elle se souvient des horreurs vécues sous le régime des Khmers rouges, entre 1975 et 1979. Loung Ung avait cinq ans lorsque les Khmers rouges, dirigés par Pol Pot, ont envahi Phnom Penh, plongeant sa famille dans la tourmente et l’envoyant dans un camp de travail, avant qu’elle ne puisse s’enfuir vers les États-Unis.

Dans une interview à la BBC (télévision anglaise), Angelina Jolie a déclaré « vouloir mettre l’accent non seulement sur la guerre, mais aussi sur l’amour de la famille et la beauté du pays ». L’actrice-réalisatrice Américaine connait bien le Royaume du Cambodge; son fils Maddox a été adopté en 2002 dans un orphelinat de la province de Battambang et elle a également tourné dans le film « Tomb Raider » en 2001 où certaines scènes se déroulaient à Angkor Vat.

Ce film sera diffusé au mois de septembre 2017 en exclusivité sur la plateforme de streaming Netflix. Retrouvez dès à présent l’histoire du film en VO avec une interview d’Angelina Jolie et de Loung Une.


La richesse de la musique au Cambodge

La musique occupe une part importante dans le patrimoine culturel cambodgien. Elle est essentiellement instrumentale. Cependant, on retrouve quelques chants dans les musiques classiques et folkloriques. La musique cambodgienne compte une grande variété d’instruments dont les sonorités exceptionnelles n’échappent guère aux oreilles averties. Malgré l’influence de la culture occidentale, l’amour des Cambodgiens pour leur musique traditionnelle est resté intact. Lire la suite


Le Royaume du Cambodge, devenu monarchie constitutionnelle en 1947, a vu défiler à sa tête plusieurs rois. La succession reste une affaire de famille car c’est l’un des fils du roi précédant qui prend les rênes. Toutefois, la donne change légèrement pendant le protectorat français.
Lire la suite


On date les premières traces de l’occupation humaines sur le territoire de l’actuel Cambodge d’environ 60.000 ans avant notre ère. Ce n’est qu’à partir de 3000 ans avant notre ère, que les Mons, un peuple venu du Nord (Chine), conquiert peu à peu le pays. Ils furent suivis, quelques siècles plus tard, des Khmers.
Lire la suite


Chaque culture ou religion possède des rites et fêtes commémoratives qui lui sont propres, mais il est une célébration qui est honorée partout à travers le monde, qu’elle soit appelée fête des vaches au Népal, fête des fantômes en Chine ou Commémoration des fidèles défunts en France : la fête des morts. Au Cambodge, l’équivalent bouddhiste de cette fête, d’origine antique et auparavant fêtée pendant 3 mois dans les communautés khmères, ne se commémore plus maintenant que pendant 2 semaines. Le quinzième et dernier jour, nommé Pchum Ben, s’avère primordial. Lire la suite


Le drapeau du royaume du Cambodge est composé de 3 bandes horizontales : une bande en rouge au milieu qui est entourée par deux bandes bleues. La couleur blanche figure dans la représentation du temple d’Angkor Vat au centre du drapeau. Chaque couleur symbolise une devise du pays : le rouge pour la Nation, le bleu pour le Roi et le blanc pour la Religion.
Lire la suite